26 juillet 2020

Les bons réflexes avant de souscrire à un crédit immobilier

Un crédit immobilier vous engage sur le long terme. Il n’y a pas de place pour l’improvisation dans ce mode de financement. Vous avez intérêt à bien préparer le dossier. Il faudra prêter attention aux différents aspects de l’accord qui vous lie avec votre banquier pendant quelques années. Voici l’essentiel à retenir.

N’oubliez surtout pas de peaufiner votre dossier de crédit

Pour optimiser les chances de réussite, vous devriez préparer le dossier en amont de la demande de crédit. Le classeur convaincant comprend tous les documents exigés par les banquiers. Il leur faut notamment des pièces d’identité, des preuves de solvabilité, mais surtout un devis réaliste. Par ailleurs, vous devriez prêter attention à votre profil d’emprunteur. Les découvertes et les retards de paiement sont à éviter dans les mois qui précèdent la demande. Si vous avez des crédits à la consommation en cours, hâtez-vous de les régler. Il faudra avoir le moins de passifs à rembourser possible. Cela augmente vos chances puisque vous gagnerez en capacité d’endettement. La somme que la banque vous accorde pour financer l’achat de la maison de vos rêves va aussi s’s’accroître en conséquence. Le profil d’emprunteur compte énormément. Ce serait parfait si vous pouvez justifier un contrat de travail en durée indéterminée (CDI).

Présentez un apport personnel pour mieux convaincre le banquier

L’achat de la maison dont vous rêvez depuis des années demande beaucoup d’anticipation. Ce projet est plus crédible pour le banquier si vous disposez déjà d’une certaine somme. Ayez au moins 20 % du prix du bien immobilier. Ce serait encore mieux si vous pouvez aller jusqu’à 30 %. Cet apport personnel constitue une preuve de votre motivation de mener à terme vos objectifs. Il a aussi pour rôle de faire baisser le montant de vos mensualités. En principe, le tiers de vos revenus pourront être consacré aux dettes. C’est la règle générale, mais ceux qui gagnent un gros salaire peuvent le dépasser. Il faudra au moins justifier de 20 000 euros de ressources mensuelles pour pouvoir attribuer les 40 % aux crédits en cours. À ce niveau, le reste à vivre est encore très important après la déduction de tous les remboursements.

Explorer les pistes pour tourner le contrat à votre avantage

Il est important de bien choisir votre banque. Le site annuaire-agence-credit.com vous propose une sélection des meilleurs partenaires financiers du moment. Dans tous les cas, vous devriez envisager plusieurs possibilités. Donnez-vous suffisamment de temps pour décider. Obtenez le maximum d’accord de principe, mais prenez du recul avant de signer le contrat. Rappelez-vous, vous allez vous engager sur le long terme avec ce crédit immobilier. À ce sujet, la maison proprement dite devrait mériter la peine de vous lever tous les matins pour aller travailler et rembourser vos dettes. Elle devrait offrir l’espace qu’il faut pour permettre à votre famille de s’épanouir. Ce serait très bien que vous puissiez vous projeter dans ce logement. Enfin, il est aussi possible de souscrire à un emprunt pour investir dans l’immobilier locatif. Les revenus générés pourront alors suffire pour rembourser la banque. Cette dernière pourra vous accorder un second prêt. Servez-vous de cet effet levier.

SHARE:
Immobilier 0 Replies to “Les bons réflexes avant de souscrire à un crédit immobilier”