4 juillet 2019

Penser à la défiscalisation pour votre retraite

Préparer son avenir se fait dès que l’on est encore actif. Plusieurs méthodes sont envisageables, mais un processus de défiscalisation est une des meilleures options pour la retraite. En effet, en fin d’activité professionnelle, les revenus baissent de manière sensible, il faut donc prendre soin de bien piloter ses finances.

Une préparation suivant sa situation active

Les dispositions à prendre ne sont pas toujours semblables pour le professionnel et pour ceux qui exercent une activité libérale. L’objectif est le même, constituez un capital que vous pourrez utiliser dans le futur. Pourtant, quelques précisions sont tout de même de mises.

Un contrat du type Loi Madelin : artisans et libéraux

Les travailleurs indépendants comme les artisans, les commerçants ou encore tous ceux qui exercent une activité libérale ont tout intérêt à souscrire au contrat Loi Madelin pour préparer leur retraite. Ce contrat ressemble assez au contrat d’assurance-vie. De manière générale, les sommes versés par celui qui souscrit à ce genre de contrat sont déduits de ses impôts. Une fois arrivés à la retraite, les sommes versés vont être transformés en rente viagère. Le procédé est des plus intéressant, car cela permet à la personne de réduire le montant de ses impôts tout en préparant efficacement sa retraite. Sauf cas exceptionnel, les sommes versées dans le cadre de ce type de contrat ne peuvent être perçues qu’au moment de la liquidation des droits de retraite.

Le PERP pour les professionnels en activités

C’est un système analogue à celui du contrat Loi Madelin, mais concerne les personnes qui sont assujetties à l’impôt sur le revenu. Le principe reste le même, il s’agit de constituer une épargne qui sera convertie en rente à l’heure de la retraite. Toutes personnes majeures actives et redevables de l’impôt sur le revenu peuvent souscrire au Plan d’Épargne Retraite populaire. Suivant les conditions du moment, les sommes versés pour le PERP sont déduites des revenus imposables de la personne. Ce procédé présente les mêmes avantages que les contrats du type Loi Madelin, mais en plus, il est possible de sortir en capital jusqu’à 20 % des sommes constitués. La PERP doit également être maintenue jusqu’à la retraite de la personne qui y a souscrit.

Les solutions immobilières pour préparer sa retraite

Investir dans l’immobilier est un bon moyen de se constituer une bonne retraite. Tous les investissements immobiliers ne sont pourtant pas intéressants. La location meublée et les investissements en nue-propriété restent sécurisants.

Avantage de l’investissement immobilier pour la retraite.

Le propriétaire d’un immeuble de location meublée pourra se constituer une nouvelle source de revenu une fois mis à la retraite. De plis, une grande partie des charges de l’immeuble loué est transférée au locataire, ce qui lui permettra de faire des économies sur le long terme. Il sera en plus possible d’amortir la valeur de l’immeuble de manière comptable. Suivant le mode d’acquisition de l’immeuble, il est possible que la personne n’ait pas à payer d’impôt ou payera un impôt minoré. S’agissant de l’investissement sur nue-propriété, toutes les charges, les taxes et les impôts de l’immeuble sont transférés à l’exploitant, c’est-à-dire celui qui se crée des revenus sur l’immeuble. Cela permettra au propriétaire de bénéficier du prix de l’usufruit lors du démembrement et de récupérer son bien immobilier déjà valoriser à la fin du démembrement.

SHARE:
Défiscalisation 0 Replies to “Penser à la défiscalisation pour votre retraite”